Histoire de l’éducation – n. 142 (2014) Special Issue: Les associations de spécialistes : militantisme et identités professionnelles (XXe-XXIe siècle)

Table of Contents

Dossier

Clémence Cardon-Quint et Renaud Enfert (d’). Militantisme et identité professionnelle enseignante : les associations de spécialistes en perspective

Pierre Savaton. L’Union des naturalistes : la construction d’une identité disciplinaire et professionnelle (1911-1964)

Yves Verneuil. Les organisations corporatives des professeurs de lycée et les associations de spécialistes : un enjeu identitaire (1905-1940)

Jérôme Martin. De l’orientation professionnelle à l’orientation scolaire : l’Association générale des orienteurs de France et la construction de la profession de conseiller d’orientation (1931-1956)

Patricia Legris. Enseignement 70 : un groupe hybride entre mouvement d’éducation et association de spécialistes

Ismail Ferhat. Le syndicalisme enseignant face aux associations de spécialistes, une alliance concurrentielle ? L’exemple du SNES, de Mai 1968 à l’éclatement de la FEN

Aurélie Llobet et Igor Martinache. Syndicats et associations disciplinaires : des engagements concurrents ou complémentaires ? Le cas des enseignants de sciences économiques et sociales en France au début du XXIe siècle

Varia

Anne Monnier. La question de la mixité dans l’enseignement public genevois. Entre séparation, porosité et convergence (1836-1969)

Sébastien-Akira Alix. En quête du progressisme : l’évolution de l’historiographie américaine sur l’éducation progressiste aux États-Unis (1960-2013)

Notes critiques

Véronique Castagnet-Lars. Brejon de Lavergnée (Matthieu), Histoire des Filles de la charité . Paris : Fayard, 2011, 690 p.

Yves Verneuil. Savoie (Philippe). La construction de l’enseignement secondaire (1802-1914). Aux origines d’un service public . Lyon : ENS Éditions, 2013, 501 p.

Annamaria Monti. Pomante (Luigiaurelio). Per una storia delle università minori nell’Italia contemporanea. Il caso dello Studium Generale Maceratense tra Otto e Novecento . Macerata : Eum, 2013, 453 p.

Annamaria Monti. Pomante (Luigiaurelio) (éd.). L’Università di Macerata nell’Italia unita (1861-1966). Un secolo di storia dell’ateneo maceratese attraverso le relazioni inaugurali dei rettori e altre fonti archivistiche e a stampa . Macerata : Eum, 2012, 807 p.

Charles Mercier. Bettahar (Yamina), Choffel-Mailfert (Marie-Jeanne) (dir.). Les universités au risque de l’histoire. Principes, configurations, modèles . Nancy : Presses universitaires de Nancy/Éditions universitaires de Lorraine, 2014, 522 p.

Jean-François Condette. Krop (Jérôme). La méritocratie républicaine. Élitisme et scolarisation de masse sous la Troisième République . Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2014, 174 p.

Jean-Yves Seguy. Prost (Antoine), Ory (Pascal). Jean Zay, le ministre assassiné 1940-1944

Paris : Taillandier/Canopé, 2015, 158 p.

Pierre Porcher. Faucher (Charlotte), Rauch (Olivier), Simon (Éric), Zuniga (Floriane). Le lycée français Charles de Gaulle de Londres, 1915-2015 . Londres, Association des anciens du lycée français de Londres, 2015, 228 p.

Hervé Joly. Blanchard (Marianne). Les Écoles supérieures de commerce. Sociohistoire d’une entreprise éducative en France . Paris : Classiques Garnier, 2015, 412 p.

Antoine Prost. Laot (Françoise F.), Rogers (Rebecca) (dir.). Les sciences de l’éducation. Émergence d’un champ de recherche dans l’après-guerre . Rennes : Presses universitaires de Rennes (coll. « Histoire »), 2015, 317 p.

Emmanuelle Picard. Mercier (Charles). Autonomie, autonomies. René Rémond et la politique universitaire aux lendemains de Mai 68 . Paris : Publications de la Sorbonne, 2015, 283 p.

Histoire de l’éducation – n. 142 (2014) Special Issue: Les associations de spécialistes : militantisme et identités professionnelles (XXe-XXIe siècle)